Développement urbain

Campus Scolaire - Masterplan Gare

Webcam de suivi de chantier « Campus Scolaire ».

Le quartier autour de l’ancienne gare routière d’Echternach doit être réaménagé et redéfini. Le nouveau bâtiment scolaire « Millermoaler Schull Eechternoach » est construit le long de la promenade de la Sûre et prolonge le complexe scolaire existant des cycles 1 et 2 ainsi que l’accès à la zone piétonne.

Réalisation : 08/2019 – Fin 2022


Webcam Gare 1


Webcam Gare 2

Description du projet

Introduction / Contexte

Le « Masterplan Campus Gare » a été développé au nom de la Commune de la Ville d’Echternach, sous la direction de la gestion du projet par le bureau Schroeder & Associés S.A. Le quartier autour de l’ancienne gare routière d’Echternach doit être réaménagé et redéfini. Afin de donner au quartier un design uniforme, les espaces publics extérieurs, les connexions des axes visuels et un mobilier urbain uniforme seront également développés.

Afin de permettre le réaménagement de l’ancien quartier de la gare le long de la rivière Sûre, avec une salle de sport, une piscine, une école et un parking public à plusieurs étages, les projets de construction ont été précédés d’une vaste rénovation des infrastructures locales. La modernisation et l’extension du réseau de canaux existant, également réalisées par le bureau Schroeder & Associés S.A., permettront à l’avenir d’assurer un approvisionnement suffisant pour les projets prévus et de répondre également aux dernières exigences en matière de protection contre les inondations.

Ainsi, de grandes canalisations d’égouts centralisées ont été installées afin de mieux collecter et évacuer l’eau qui s’accumule lors des inondations. Grâce à la station de pompage spécialement prévue, la ville sera mieux préparée à d’éventuelles inondations à l’avenir.

Concept urbain

Le nouveau bâtiment scolaire est construit le long de la promenade de la Sûre, sur le terrain rendu disponible par le déplacement de la gare routière, et prolonge le complexe scolaire existant des cycles 1 et 2 ainsi que l’accès à la zone piétonne. Le bâtiment a été conçu avec différents niveaux de hauteur afin de l’adapter aux structures des bâtiments alentours et de se rapprocher de la place qui s’étend devant le bâtiment. Sur le côté est, il s’adapte ainsi aux hauteurs maximales des bâtiments environnants avec une hauteur de quatre étages et s’abaisse graduellement sur le côté ouest pour atteindre trois étages et réduire ainsi les bords de route vers la place. En allant vers la cour d’école, la façade est allégée par la partie en saillie au 1er étage. Grâce à ces différences de niveau, on obtient, aux 2è et 3è étages, des toits plats accessibles offrant, au sud, une vue imprenable sur l’extrémité de la zone piétonne et la cour d’école placée juste devant et, à l’ouest, une généreuse vue panoramique sur le parc, la Sûre et la ville.

Le complexe scolaire d’une longueur supérieure à 100 mètres dispose de deux accès sans obstacle qui se font face au centre du bâtiment. Il est ainsi possible de se rendre dans le bâtiment par l’accès nord en arrivant le long de la Sûre ou, à pied ou à vélo à partir des zones résidentielles et de la zone piétonne situées au sud, via la cour d’école. À partir des entrées opposées, on atteint le vaste hall d’entrée situé au coeur du bâtiment. D’ici, l’escalier principal implanté dans un atrium ouvert permet de se rendre dans tous les étages supérieurs. Les étages sont baignés de lumière grâce au toit vitré qui ouvre la vue sur plusieurs étages et permet à tous les utilisateurs d’observer la vie dans le bâtiment scolaire. Au rez-de-chaussée, les accès vitrés créent un axe visuel transparent reliant la berge de la Sûre à la cour d’école.

Le campus scolaire – Objectif

Le premier élément de la mise en oeuvre du plan directeur est un projet d’école réalisé par le bureau d’architecture WW+ architektur + management d’Esch qui a remporté la procédure de négociation avec le bureau néerlandais atelier Pro (LPH 1-4), réalise un projet d’école selon le «_modèle integré ». Cela signifie l’utilisation commune de l’ensemble de bâtiments pour les fonctions d’enseignement (cycles 3-4), d’accueil périscolaire le matin et l’après-midi, ainsi que le CDI (Centre pour le développement intellectuel) avec l’exploitation des synergies correspondantes.

Pour satisfaire cette exigence et remplir cette tâche, des discussions ont été menées dans le cadre d’un processus participatif au sein d’un groupe de travail spécialement créé, composé d’enseignants, animateurs, éducateurs, parents et représentants de l’administration municipale. Le but était d’accompagner la phase de planification et de parfaitement décliner le programme-cadre, déjà développé par la commune en concertation avec les utilisateurs. En outre, des consultations ont également eu lieu avec le ministère de l’éducation, de l’enfance et de la jeunesse, le ministère des sports et le ministère de la fonction publique afin de créer une transparence totale à un stade précoce en ce qui concerne les questions et les exigences juridiques.

Les locaux du nouveau bâtiment sont conçus pour l’enseignement de jusqu’à 500 enfants. Le début des travaux de construction du projet qui vise à obtenir la certification en or de la DGNB (Conseil allemand du bâtiment durable), a eu lieu en mars de cette année. La mise en exploitation de l’école est prévue pour début 2023.

 

Concept d’aménagement / matériaux

Le hall d’entrée baigné de lumière constitue le lien entre l’école, la Maison Relais et le CDI. On y trouve non seulement un escalier utilisable pour des jeux et des représentations théâtrales, mais aussi des pièces attenantes partagées, le local d’exercice, la salle Airtramp, des salles de restauration et des cuisines d’enseignement. Les salles d’exercice et de restauration aux généreuses baies vitrées sont délibérément implantées au rez-de-chaussée afin d’offrir un accès et une vue directes sur la cour d’école.

Enfin, la cuisine et l’espace buffet chaud sont situés juste en face. Grâce aux contacts visuels avec la cuisine, les enfants peuvent regarder par-dessus l’épaule des cuisiniers lors de la préparation des repas frais. L’atrium et la cage d’escalier principale, qui relient tous les étages, constituent le trait d’union avec les salles de classe, les salles de la Maison Relais ainsi que les ateliers.

Des ‘boxes’, qui créent des zones de mouvement tout en laissant des passages ouverts, sont directement rattachés à cette grande cage d’escalier ouverte. Les zones thématiques ouvertes créées entre les espaces sanitaires sont destinées à un usage collectif. Des espaces de couloir sont ainsi créés et assurent certes la desserte, mais peuvent aussi et surtout être utilisés comme lieu de jeu, d’exposition, de séjour et de détente. Les zones de jeu et les couloirs fusionnent ainsi avec les espaces d’enseignement et favorisent les contacts entre les différentes classes.

La philosophie de base du nouveau « modèle intégré » est que plusieurs locaux, y compris des salles de classe, sont à la disposition de la Maison Relais. Pour être à la hauteur de cette vocation multifonctionnelle, l’accent est placé sur des meubles intégrés répondant à cette exigence. S’agissant des matériaux, en harmonie avec la structure en bois du bâtiment, les espaces intérieurs font la part belle aux matériaux chauds et naturels comme le bois d’épicéa utilisé pour les murs et les fenêtres, ainsi que pour les plafonds des salles de classe. Ces matériaux sont complétés par des sols en parquet et caoutchouc naturel, et agrémentés de coloris adaptés aux enfants. En outre, une attention toute particulière a été accordée à l’acoustique. Les plafonds en bois des salles de classe ont été conçus de sorte à remplir une fonction d’atténuation acoustique.

Grâce à la structure bois, ce matériau est mis en valeur non seulement à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur, sur la façade. À l’exception de la zone du socle, qui sera réalisée en béton en raison de la situation précaire générée par la situation du bâtiment en zone inondable et qui comporte donc une façade ventilée constituée de panneaux de béton, les autres façades des étages supérieurs sont dotées d’un habillage vertical en mélèze grisé.

Statique

Afin de protéger l’école d’éventuelles inondations et de faire en sorte que l’eau soit déplacée le moins possible par sa propre empreinte, le bâtiment a été élevé sur plus de 150 pieux forés en béton par le bureau d’études SGI Ingénierie.

La dalle du plancher est ainsi surélevée par rapport au terrain naturel et permet, en cas d’inondation, d’éviter l’excédent d’eau qui circulerait en dessous. Seule une pièce du sous-sol qui abrite la technologie requise et est faite de béton étanche est donc en dessous du niveau prévu de la crue centennale.

Le rez-de-chaussée repose sur la dalle de plancher en tant que base en béton. De là, quatre cages d’escalier en béton s’étendent jusqu’au dernier étage du bâtiment. Ils sont utilisés pour le renforcement statique et resteront visibles plus tard sous forme de surfaces de béton apparent.

Les étages supérieurs sont constitués d’éléments massifs en bois lamellé-collé. Ceux-ci sont déjà préfabriqués en usine avec toutes les ouvertures, fenêtres et connexions, ce qui permet de réduire considérablement le temps d’installation sur site. Une grande partie des surfaces en bois resteront perceptibles visuellement et tactillement dans le bâtiment, par la suite. C’est ce qu’on appelle une méthode de construction hybride bois/béton.

 

Technique du bâtiment

Afin de réduire l’effort technique et la consommation d’énergie dans le bâtiment et de répondre aux exigences d’un standard énergétique élevé et de la DGNB, l’enveloppe du bâtiment est optimisée en termes d’épaisseur d’isolation et de ponts thermiques.

La planification du bureau d’études Goblet Lavandier & Associés comprend un système de ventilation central avec récupération de chaleur très efficace afin de ventiler le bâtiment de manière hygiénique. Pour protéger le bâtiment du rayonnement solaire, il sera équipé de stores à lamelles extérieurs, qui sont contrôlés en fonction de l’irradiation et protègent également contre l’éblouissement dans les pièces. Un système de contrôle de la lumière artificielle en fonction de la lumière du jour assure en outre un éclairage optimal avec des temps d’allumage minimaux.

Progression du chantier

Les travaux de terrassement et fondations sont terminés. Le gros-oeuvre du sous-sol et la dalle de béton de la zone A (partie gauche du bâtiment) sont achevés. Les murs en béton qui s’élèvent dans cette zone ont déjà été réalisés.

Les cages escaliers en béton apparent 1, 3 et 4 sont actuellement en construction, et les travaux de la cage d’escalier 2 vont bientôt démarrer. En outre, les travaux de coffrage, de renforcement et de bétonnage de la dalle de sol de la zone B (partie centrale du bâtiment) sont en cours.

Jusqu’à la fin de l’année, la dalle de sol sera achevée, les murs en béton du rez-de-chaussée seront érigés et le plancher des zones A et B sera construite. Alors que la construction du gros-oeuvre béton est en cours, les éléments en bois des étages supérieurs sont en cours de préfabrication. La pose de la structure en bois débutera en mars 2021.

 

Kontakt
Gemeindeverwaltung Ville d’Echternach
Service Technique
(+352) 72 92 22-1
service.technique@echternach.lu
www.echternach.lu

Projet "Oachtergäiert"

Projet « Oachtergäiert » : Début des travaux pour la création de 122 maisons d‘habitation.

Depuis quelques années, la ville d’Echternach poursuit la réalisation du nouveau quartier d’habitation « Oachtergäiert » dans la partie sud de la ville. Les autorisations nécessaires ont été accordées au cours de cette année et tous les propriétaires concernés ont récemment donné leur accord. Les travaux de défrichage de la zone peuvent donc commencer à la mi-janvier 2019.

Ces travaux marquent le début de la mise en œuvre du projet, qui comprend un total de 122 nouveaux bâtiments résidentiels. Ce nouveau quartier se caractérise par la haute qualité du cadre de vie. Dans les rues résidentielles, les maisons sont disposées autour de placettes  et le projet poursuit une approche innovatrice au niveau de la gestion de l’eau de pluie.

Les travaux de déboisement et d’infrastructures débuteront après approbation explicite du ministère de l’Environnement. Une autorisation a été accordée par le Ministère sur base d’une étude détaillée relative aux espèces protégées et sous condition de la réalisation de mesures compensatoires. Celles-ci ont déjà été réalisées l’année dernière sous la forme de plantations sur le plateau de la « Thull ». Avant le début des travaux de construction proprement dits, des fouilles préventives seront effectuées sur le site par des archéologues afin d’éviter des retards dus à des découvertes inattendues pendant la période de construction.

A ce stade, nous tenons à souligner une fois de plus que toutes les parcelles doivent être libres et tous les abris de jardin démantelés avant le début des travaux de défrichement.

Après le défrichage du site et les fouilles archéologiques réalisées, les travaux pour la construction des routes, des canalisations, des espaces verts publics et la renaturation de la « Lëtschebaach » seront entamés. La durée des travaux est estimée à deux ans. Pendant la période de construction, la piste cyclable nationale PC2, qui traverse la zone de construction, doit être fermée. Une déviation a été mise en place.

Déviation PC2 Echternach

Au cours des travaux de construction, la Ville d’Echternach informera régulièrement les citoyens sur l’avancement des travaux dans le Buet. Si vous avez des questions ou des commentaires à propos du projet, n’hésitez pas à contacter le service technique de la Ville d’Echternach !​

Projet "À La Petite Marquise"

La commune d’Echternach se réjouit de vous présenter le projet de construction communal « A La Petite Marquise ». Il s’agit du nouveau bâtiment résidentiel au centre-ville d’Echternach qui s’efforce de maintenir le charme historique de la place du marché avec ses façades d’antan.

Afin de garder l’aspect unique de la place du marché, les mesures de l’ancienne façade ont été relevées en détail et permettront une reconstruction à l’échelle dans le cadre du nouveau projet de construction. L’ensemble du projet s’étend sur quelques 4.000 m2de surfaces bruts, dont 2.500 m2 seront répartis entre les appartements disponibles à la vente. Au rez-de-chaussée, environ 1.000 m2 seront destinées à une exploitation commerciale. Au sous-sol, 67 emplacements de stationnement privatifs sont créés sur deux étages.

Voici un aperçu rapide des appartements disponibles à la vente :
​• 22 appartements
• Entre 50m2 et 120m2 de surface habitable, chauffage sol
• 1-3 chambres à coucher
• 1 emplacement souterrain par appartement
• 1 compartiment sous-sol privé par appartement
• Partiellement avec balcon
• Classe énergétique A/B

Entschlammung eines Teiles vom Echternacher See

Die Gemeinde Echternach plant, einen Teil des Echternacher Sees zu entschlammen und später als Badegewässer nutzbar zu machen. Wie genau funktioniert das? Worauf muss geachtet werden? Entdecken Sie die Details dieses ehrgeizigen Projekts.

Anfangs 2021 soll die Entschlammung des Echternacher Sees vollendet sein. Um dies zu schaffen, wurde das Projekt in drei Phasen unterteilt.

Wegen der in den letzten Jahrzehnten im See abgelagerten Sedimente, wäre das Schwimmen in dem Gewässer nicht immer angenehm. Im November 2020 wurde daher ein Schlammlager von rund 10.000 m2 erbaut. Dort sollen die ca. 11.000 m3 Sediment nach der 20 bis 40 cm tiefen Ausbaggerung trocknen, bevor sie dann nach erneuter Probe in der Landwirtschaft wiederverwendet werden können oder sogar verkauft werden.

Zwischen Januar und März 2021 sollen dann auf einer Länge von insgesamt 2 km Rohre verlegt werden, die es ermöglichen, den Schlamm auf direktem Weg zum Lager zur Trocknung zu pumpen. Eine zweite „Pipeline“ soll das saubere Wasser zurück in den See befördern. Schlussendlich werden dann bis Mai 2021 die 20 bis 40 cm Schlamm mit Hilfe von einem Schwimmbagger in das Lager gepumpt.

Obwohl die Arbeiten voraussichtlich im Mai 2021 abgeschlossen sein werden ist es wichtig zu beachten, dass die vorgesehene Badezone aber erst voraussichtlich 2022 freigegeben werden kann.

Schlüsseldaten

  • Gesamtfläche der zum Baden freigegebenen Zone: 32.750 m2
  • Ausgegrabene Sedimentschicht in der Badezone: 20 bis 40 cm
  • Gesamte ausgegrabene Fläche: Rund 11.000 m3
  • Fläche der Zwischendeponie: 10.000-12.000 m2
  • Beginn des Projekts: November 2020
  • Voraussichtliches Ende des Projekts: Mai 2021
  • Voraussichtliche Eröffnung der Badezone: 2022

Neugestaltung des Eingangsbereiches am See

Nicht nur der Echternacher See selbst wird neu gestaltet, auch der nördliche Eingang zum See sowie der Bereich um das Res­taurant „Lakeside“ werden in den Blick genommen. Was genau diese Neugestaltung beinhaltet, das erfahren Sie hier.

Dieses Projekt hat bereits im September 2020 angefangen, nachdem es coronabedingt im März desselben Jahres verschoben wurde. Es besteht aus drei verschiedenen Phasen, die jeweils andere Ziele haben und sich mit anderen Orten befassen.

Die erste Phase hat bereits 2020 begonnen und befasst sich mit dem Bereich um das Restaurant. Hier geht es darum, einen Wassergarten mit Wasserpflanzen und Sitzbänken sowie eine Tribüne mit Aussicht auf den Wassergarten und den See zu schaffen.

In einer zweiten Phase wird der Weg zwischen dem Restaurant und dem Eingang zum See neugestaltet. Hier sollen eine neue Beleuchtung sowie Sitzbänke die Besucher anregen, Zeit am See zu verbringen, Spaziergänge zu unternehmen und zu verweilen.

In der dritten und letzten Phase dieses Projekts wird dann der Eingang selbst neugestaltet. Die alte Schranke wurde, wie Sie es vielleicht bemerkt haben, bereits entfernt. Damit dieser Bereich noch gemütlicher und freundlicher wird, ist hier ein runder Platz mit Sitzbänken und neuer Beleuchtung vorgesehen. Highlight des Eingangs ist dann ein Wasserspiel.

Die altbekannten Pflastersteine, die hierfür entfernt werden müssen – und seit der Eröffnung des Echternacher Sees in den 1970er-Jahren hier liegen – werden an anderen Stellen im Sinne der Wiederverwertung erneut eingesetzt. Zudem bleibt so das Originalflair des Sees stellenweise erhalten.

Das Ziel dieses dreiphasigen Projekts ist es schlussendlich den Echternacher See schöner und einladender zu gestalten, das Erscheinungsbild aufzufrischen und die verschiedenen Gebiete mit ähnlichen Elementen zu harmonisieren.

Voraussichtlich im April-Mai 2021 wird dieses Neugestaltungs-Projekt abgeschlossen sein.

Projet de construction sis 15–40, rue Kahlenbeerch - Fonds du Logement

 

Am 18. März 2019 war es soweit: Der Fonds für Wohnungswesen (Fonds du Logement)  konnte das Richtfest der fünf Wohnhäuser in der Rue Kahlenbeerch in Echternach feiern. Mittlerweile wird der Bau der ersten zwei Wohnhäuser des sozialen Wohnungsbauprojekts fertiggestellt. Diese werden jetzt verkauft.

Fünf Wohnhäuser mit je sechs Wohnungen werden in der Rue Kahlenbeerch insgesamt realisiert: vier Wohnungen und zwei Duplex-Wohnungen mit einem bis drei Schlafzimmern in vier der Wohnhäuser sowie sechs Wohnungen mit zwei bis vier Schlafzimmern in dem fünften Wohnhaus. Vier der Wohnhäuser sind zum Verkauf vorgesehen, während das fünfte für die Vermietung reserviert ist. Der Fonds für Wohnungswesen hat bereits im Dezember 2020 die ersten beiden Wohnhäuser zum Verkauf angeboten. Die drei verbleibenden Wohnhäuser sollen in diesem Jahr folgen.

Die Realisierung dieses neuen Projektes ermöglicht es dem Fonds für Wohnungswesen und der Stadt Echternach, das Angebot an bezahlbarem Wohnraum auf dem Gebiet der Stadt zu erweitern. Darüber hinaus erfüllt die Vielfalt der angebotenen Wohnungstypen sowie die Lage der Räumlichkeiten, die Erwartungen und Bedürfnisse verschiedener Haushalte (Mietinteressenten und Käufer).

Mietwohnungen aus dem Fonds für Wohnungswesen sind für jeden Haushalt zugänglich, der nicht Eigentümer oder Nutzungsberechtigter einer anderen Wohnung ist, wobei benachteiligten und einkommensschwachen Haushalten Vorrang eingeräumt wird. Es ist notwendig, ein Antragsformular auszufüllen, das jedes Jahr aktualisiert werden muss, um auf der Warteliste der Einrichtung eingetragen zu werden. Die Mieten werden nach dem verfügbaren Nettoeinkommen des Haushalts und der Fläche der bewohnten Wohnung berechnet, so dass jeder eine bezahlbare Wohnung finden kann.

Die zum Verkauf stehenden Wohnungen sind ihrerseits für Haushalte zugänglich, die eine Erwerbs- oder Bauprämie von der Wohnbauförderung erhalten. Das Grundstück wird unter einem 99-jährigen Pachtvertrag vermietet. Der Fonds für Wohnungswesen behält sich das Recht vor, die Wohnung während dieses Zeitraums im Falle eines Wiederverkaufs zurückzukaufen. Bei Interesse muss ein vollständiges Antragsdossier mit einer Finanzierungsvereinbarung fristgerecht eingereicht werden.

Jeder interessierte Haushalt, der die Bedingungen für den Erwerb einer Immobilie aus dem Wohnungsfonds erfüllt, kann bis zum 4. Februar 2021 einen vollständigen Antrag bei der Verkaufsabteilung der Einrichtung (www.fondsdulogement.lu) einreichen. Es wird darauf hingewiesen, dass im Rahmen der Wohnungsvergabe vorrangig Haushalte berücksichtigt werden, die seit mindestens drei Jahren auf dem Gebiet der Stadt Echternach ihren Wohnsitz haben oder hatten bzw. seit mindestens einem Jahr dort arbeiten.

Renovierung der Häuser 12 sowie 17 & 19 rue des Merciers

Wer sich in den letzten Monaten in der Rue des Merciers aufgehalten hat, wird bemerkt haben, dass aktuell mehrere Häuser dort renoviert werden. Genauer ist dies der Fall bei den Häusern 12 (Projekt 1), 17 und 19 (Projekt 2). Diese Renovierungen sind Teil des sozialen Wohnungsbaus in Echternach.

12, Rue des Merciers

Im Fall des Hauses 12, Rue des Merciers ist das Projekt bereits fertiggestellt und hat auch schon einen Mieter gefunden. Hier wurden verschiedenste Renovierungen vorgenommen: Dachsanierung, Abriss bestehender Wände und Errichtung neuer Wände, Reinigung und Restaurierung der Natursteine der Fassade und der Giebelwand, … Außerdem wurde unter anderem ein neuer Heizkessel installiert, Fliesen wurden neu gelegt und eine moderne Küche eingebaut.

Dieses Haus, genauso wie die Häuser des zweiten Projekts, wurden von der Echternacher Gemeinde erworben und werden nach der Renovierung vom „Office social Echternach-Ros­port“ (OSER) verwaltet.

 17 & 19, Rue des Merciers

Die Häuser 17 und 19 der Rue des Merciers – beide sind als denkmalgeschützte Häuser gelistet – werden voraussichtlich bis Juni 2021 in ein Mehrfamilienwohnhaus mit insgesamt fünf Wohnungen umgewandelt. Das Ziel ist es hier, jeweils das Erdgeschoss und das erste Stockwerk der Häuser als Wohnung zu sanieren und den zweiten Stock und das Dachgeschoss als zweite Wohnung. Die fünfte und letzte Wohnung wird über der hinter den Häusern stehenden Scheune gebaut. In der Scheune selbst soll der Technikraum seinen Platz finden. Über der fünften Wohnung ist des Weiteren ein Abstellraum geplant.

Dieses Projekt bringt große Herausforderungen mit sich. So waren zum Beispiel die Rohbauarbeiten überaus kompliziert, weil es sich bei beiden Häusern um einen Altbau handelt und die Mauern somit gestützt werden mussten. Außerdem stehen die alten Mauern leicht krumm und bestehen aus Steinen verschiedenster Größen und Formen. Dies liegt daran, dass  bekanntlich nach dem Zweiten Weltkrieg viele Häuser in Echternach in Trümmern lagen, oder zumindest stark beschädigt waren. Vielerorts bedienten sich die Einwohner beim Wiederaufbau der vorhandenen, herumliegenden Materialien. Zudem haben die Wände beider Häuser in den letzten Jahrzenten viel Feuchtigkeit aufgenommen, weswegen sich eine spezialisierte Firma um die Trocknung kümmert.

Da die Häuser als denkmalgeschützte Häuser gelistet sind, muss die Baustruktur trotz der Herausforderungen erhalten bleiben und die Gebäude  dürfen nur begrenzt verändert werden. So muss zum Beispiel die Decke auf der ursprünglichen Höhe von 2,20 oder 2,10 m bleiben, anstatt der heute gesetzlich geforderten 2,50 m.

Außerdem ist eine der alten Haustüren geschützt, weswegen ein neuer Eingang geschaffen wurde. In einem der Häuser befindet sich außerdem eine Treppe aus Naturstein, die ebenfalls geschützt ist. Diese wird saniert und später mit Glas oder einem Fenster abgetrennt, damit man sie weiterhin bestaunen kann, ohne sie jedoch unnötig abzunutzen oder zu beschädigen.

 

Concept de signalisation

Afin d’améliorer encore le paysage urbain de la plus ancienne ville du Luxembourg et, en même temps, d’accroître la qualité du séjour dans les quartiers du centre-ville d’Echternach, un système d’orientation complet a été mis au point pour tous les visiteurs de la ville. Des panneaux de signalisation („Stèles“) de conception uniforme seront installés à tous les points d’orientation essentiels, conduisant à des sites et des activités de loisirs accessibles à pied.

Le choix des matériaux pour les panneaux de signalisation garantit l’intégration harmonieuse à l’architecture historique, ce qui renforce encore l’attrait touristique d’Echternach.

Stèles

Les panneaux de signalisation forment un réseau global de points d’information. En plus de fournir des indications et des itinéraires vers tous les points de référence importants à Echternach, ils proposent des plans, des photos et des textes sur les bâtiments classés et les sites historiques. En outre, des écrans avec des options d’informations numériques interactives sont intégrés aux endroits les plus importants.

Toutes les stèles sont modulaires : les colonnes en acier Corten, jusqu’à 3 mètres de haut, sont clairement identifiables par le sommet en bois portant les armoiries d’Echternach. Les blocs de bois proviennent de l’exploitation durable des forêts de la ville et sont fabriqués par le service forestier de la ville.

Dernière modification le 13.04.2021
Aller au contenu principal